Parce qu’ils défendent une réputation qui s’étend sur 25 années, les bénévoles du Centre des aînés ukrainiens travaillent fort pour que le Festival de l’ail de cette année soit encore meilleur que le précédent! Que vous aimiez l’ail en raison de ses bienfaits pour la santé, de son bon goût ou de son effet sur les vampires, cet événement annuel est l’endroit où s’en donner à cœur joie.

Comment ce festival populaire a-t-il commencé? Il y a 26 ans, des membres du Centre des aînés ukrainiens et d’autres membres de la communauté se sont rencontrés pour un repas-partage organisé en guise d’occasion de socialiser. Personne n’imaginait alors qu’on assistait là au début du Festival de l’ail original du Canada.

Cet événement sudburois a mérité la mention « original » dans son nom parce qu’il a grandement influencé d’autres festivals établis plus tard et parce qu’il a très tôt enregistré son nom. La présidente du Centre des aînés ukrainiens, Sandra Sharko, indique que Toronto, Vancouver et Perth sont parmi les communautés qui ont pris le festival sudburois comme modèle pour concevoir des festivals de l’ail chez eux. Le Festival de l’ail de Sudbury doit une grande part de sa bonne réputation au mari de Sandra, feu Mike Sharko, qui était un des cofondateurs de l’événement et qui prenait plaisir à expliquer les clés de son succès.

Tout l’ail que l’on voit au festival est cultivé en Ontario. Attendez-vous à voir des plats ukrainiens comme les pierogis, les choux roulés et divers autres mets traditionnels. Les participants viennent de partout pour célébrer ce festival avec les aînés ukrainiens et ce festival est très apprécié localement aussi. Les membres de notre communauté veulent « s’amuser, voir des spectacles et manger de bonnes choses », explique Sandra, et leurs désirs sont sans doute comblés, car le festival grandit d’année en année. La chef cuisinière principale du festival, Linda Brussel, croit que les vendeurs d’ail comptent pour beaucoup dans cet engouement, car elle sait à quel point ils font la promotion de cet événement sudburois alors qu’ils font la tournée des festivals de l’Ontario. « Ils disent que notre festival est le mieux organisé de tous, tandis que nous disons tant mieux si c’est l’impression que nous projetons, parce que ce qui se passe à l’arrière-scène est parfois tumultueux... ça peut devenir un peu intense. »

Plusieurs des membres fondateurs aident toujours à organiser ce festival annuel et l’âge moyen des bénévoles aînés est d’environ 90 ans! Bernice Crowe, par exemple, fait du bénévolat pour le Centre des aînés ukrainiens depuis plus de 20 ans et elle a même aidé à présenter le tout premier festival de l’ail. Cela dit, le centre cherche toujours de nouveaux bénévoles, donc il encourage la participation communautaire en présentant des ateliers culinaires et en acceptant de nouvelles recettes tout au long de l’année.

Pourquoi ce festival est-il si important? Selon Bernice, le Festival de l’ail aide à « cimenter la communauté » tout en finançant l’entretien du centre et de ses précieux programmes. Linda affirme que l’importance de soutenir les aînés est ce qui nourrit son engagement bénévole depuis 18 ans. Elle l’explique ainsi : « les aînés sont un trésor de connaissances; peu importe votre culture, vous ne pourriez pas transmettre votre folklore et vos traditions d’une génération à l’autre sans les aînés ».

Joignez-vous à la communauté le dimanche 28 août pour célébrer la 25e édition annuelle du Festival canadien de l’ail! Pour en savoir plus, consultez sa page Facebook, son site Web ou téléphonez au Centre au 705-673-7404.

FaLang translation system by Faboba